Victoires de la Musique 2019 : Angèle, Bigflo & Oli et Jeanne Added grands vainqueurs de la soirée

En lice dans trois catégories dont celle du meilleur artiste masculin, le rappeur Eddy De Pretto se présentait comme le grand favori de la cérémonie. A seulement 25 ans, il a su s’imposer dans le paysage hexagonal en seulement deux ans grâce à une identité musicale atypique, oscillant entre le rap et le chant. Son album « Cure », sorti en 2018, a été vendu à plus de 100 000 exemplaires. Pourtant, le chanteur est reparti bredouille et est la grosse déception de cette soirée. Triple lauréat l’an passé, le rappeur Orelsan était également en tête des nominations pendant cette soirée, confirmant la volonté des Victoires de mettre en avant les musiques urbaines. Nouveauté de cette année : une catégorie « rap » a d’ailleurs été ajoutée au palmarès. On y retrouvait notamment le rappeur belge Damso pour son album « Lithopédion ».

Côté femmes, on retrouvait la chanteuse belge Angèle, en lice pour l’album révélation de l’année et pour la meilleure création audiovisuelle mais aussi Clara Luciani, nommée dans la catégorie « Révélation scène ».Sans oublier la présence de l’artiste féminine la plus en vogue de l’année : Aya Nakamura, venue défendre sa chanson déjà culte « Djaja », soumise aux votes du public.

Riche en émotions, la cérémonie des Victoires de la Musique 2019 nous a offert un show à l’image de sa liste de nominations : moderne et éclectique. Découvrez sans plus attendre le palmarès de cette 34e édition !

L’intégralité du palmarès

Camélia Jordana a été la toute première à recevoir une Victoire à l’occasion de cette 34e cérémonie. Son dernier album « Lost » a été sacré meilleur album de musiques du monde. « C’est mon objet de création le plus engagé », a confié la chanteuse et comédienne, très émue.

Il est le tout premier à être récompensé dans cette catégorie, qui n’existait pas il y a encore un an. Le rappeur belge Damso a remporté la Victoire du meilleur album de rap pour son opus « Léthopédion ».

Ils vous ont fait danser toute l’année ? Le duo « The Blaze », formé par Jonathan et Guillaume Alric, a remporté la Victoire du meilleur album de musiques électroniques pour « Dancehall ».

Clara Luciani est la « révélation scène » de l’année. Très surprise de recevoir cette Victoire, la chanteuse du single « La Grenade » a eu du mal à contenir son émotion quand elle est montée sur scène. Après avoir parcouru de nombreux festivals avec sa guitare électrique, Clara Luciani semble avoir gagné l’amour du public français.

Elle est sans aucun doute la surprise de cette 34e cérémonie des Victoires de la musique. La chanteuse Jeanne Added, peu connue du grand public, a été sacrée meilleure artiste féminine de l’année alors qu’elle était en concurrence avec Vanessa Paradis et Christine and the Queens. Une véritable consécration pour celle qui affirme une identité aussi rock que féminine. Cerise sur le gâteau : l’album « Radiate » de l’artiste originaire de Reims a été désigné meilleur album rock de l’année !

Les Victoires de la musique ont tenu à rendre hommage à Alain Bashung, dix ans après sa disparition. Son disque posthume « En amont » a été sacré meilleur album de chansons de l’année. Une belle manière de célébrer l’ensemble de sa carrière.

Après avoir été lauréat trois fois l’an dernier, Orelsan a une nouvelle fois été primé cette année. Cette fois-ci, le rappeur de Caen a récompensé dans la catégorie « Concert ».

L’artiste belge Angèle est devenue en très peu de temps un véritable phénomène. En concurrence avec la chanteuse toulousaine Jain et les rappeurs Orelsan et Damson, c’est elle qui a remporté la Victoire de la meilleure création audiovisuelle pour son clip « Tout oublier », en duo avec son frère Roméo Elvis. Mais, ce n’est pas tout. Angèle a également été récompensée pour son premier album « Brol », désigné album révélation de l’année. Très émue, elle n’a pu contenir ses larmes en montant sur scène pour recevoir sa Victoire.

Ils ont déjoué tous les pronostics. Bigflo & Oli ont été sacrés meilleurs artistes masculins de l’année, laissant Eddy de Pretto bredouille. Les rappeurs toulousains dont le deuxième album « La vie de rêve » fait un carton, ont aussi raflé le prix du meilleur album de musiques urbaines. Les deux artistes ont fait vivre au public un beau moment d’émotion en faisant monter sur scène leurs parents pour recevoir leur Victoire.

Encore une grosse surprise. Le public, qui vote pour la chanson originale de l’année, a choisi de plébisciter « Je me dis que toi aussi » du groupe « Boulevard des airs ». Nommée dans cette catégorie pour « Midi sur novembre », Louane qui avait interprété son morceau produit par Julien Doré en live à la Seine Musicale, est repartie bredouille, tout comme Aya Nakamura.

Related Post