Black Mirror : Le créateur de Bandersnatch invite “à aller se faire foutre” ceux qui n’ont pas aimé l’épisode

L’homme est plutôt remonté.

L’épisode interactif de Black Mirror, intitulé Bandersnatch, n’a pas plus à tout le monde. Beaucoup soulignent son côté grand-guignolesque, sa mauvaise réalisation, ses choix limités ou encore un intérêt plus que limité. Des critiques négatives, au milieu des positives, que Charlie Brooker ne semble pas vraiment apprécier. Pour rappel, ce dernier n’est autre que le créateur de Black Mirror. C’est lors d’une interview pour l’Huffington Post que l’homme a invité ceux qui n’ont pas aimé Bandersnatch à “aller se faire foutre” : la classe !

Charlie Brooker n’apprécie pas les critiques négatives

C’est en tout cas l’impression que laisse Charlie Brooker, créateur de Black Mirror, dans cette interview où l’homme apparaît très remonté. Attention, il y a un peu de texte !

Il est intéressant de voir les multiples réactions de spectateurs en fonction des attentes. Si certains nous disent “Oh non, je suis nul pour les choses du genre”, on leur répond “Pas de souci, vous allez perdre et c’est normal. On tente de vous faire échouer plusieurs fois pour que vous vous mettiez à tourner en rond puis recommenciez les actions. C’est le but de l’histoire”. Par contre, beaucoup d’autres nous ont dit “Je n’ai pas envie de choisir” ou encore “Je n’ai pas envie de faire ce truc..”. Eh bien, allez vous faire foutre et faites autre chose ! Certains nous ont également dit “C’est trop simple pour un jeu vidéo” ou “les jeux vidéo l’ont fait avant”. Ce n’est pas un jeu vidéo mais bien Netflix ! Je sais ce qu’est un jeu vidéo, merci.

Pour les curieux, Bandersnatch est toujours disponible sur Netflix – et divise toujours autant les spectateurs sur sa qualité…

Related Post