Mozilla annonce un tout nouveau moteur plus performant pour Firefox

Le navigateur Firefox est en pleine transformation. En effet, David Bryant, le chef de la plateforme « ingénierie » au sein de Mozilla, qui édite Firefox, a annoncé l’arrivée prochaine d’un nouveau moteur de rendu qui va décupler les performances du navigateur Internet au panda roux.

Projet Quantum : un nouveau moteur pour Firefox

Etape par étape, le navigateur Firefox est en train de se transformer pour gagner en performance et suivre les évolutions du web. Mozilla est donc en train de travailler au développement d’un nouveau moteur de rendu pour remplacer l’actuel, baptisé Gecko. Celui-ci commence en effet à dater et n’est plus vraiment en adéquation avec les évolutions des matériels informatiques et du web en général.

Ce nouveau moteur, le projet Quantum, mise sur la mise en place d’un parallélisme des tâches, rendu possible grâce aux processeurs et cartes graphiques de dernière génération. « Les navigateurs sont apparus dans l’ère du PC. Ces premiers ordinateurs ne disposaient que d’un processeur monocœur (…) Ils ne pouvaient donc faire qu’une seule chose à la fois. Et même aujourd’hui, la plupart des navigateurs font encore tourner une page web dans un seul fil d’exécution (thread) sur un seul cœur de calcul. Mais aujourd’hui, nous surfons sur le web avec des téléphones, des tablettes et des ordinateurs portables qui ont des processeurs beaucoup plus sophistiqués » expliquait ainsi M. Bryant dans un billet de blog. Les plateformes mobiles ainsi que les PC Windows, Mac et Linux bénéficieront de cette nouvelle technologie qui devrait sortir l’année prochaine.

Une navigation toujours plus optimisée et agréable

« Les différences seront tellement notables que votre surf tout entier sera différent. Les pages se chargeront plus vite et le défilement sera ultra fluide. Les animations et les applications interactives répondront instantanément » ajoutait l’ingénieur. Pour développer Quantum, Firefox va s’appuyer sur le moteur expérimental Servo, sur lequel Mozilla travaille depuis plusieurs années. En parallèle les équipes de la fondation planchent sur le multiprocessus qui devrait palier aux fuites de mémoire.

Source :01net.com
Crédits Photos : Wikipedia

Related Post